|

Le buste monumental d’une reine ptolémaïque est la sculpture mondialement connue la plus spectaculaire des collections du Musée royal de Mariemont. Ce monument que Raoul Warocqué acquit au cours d’un voyage en Egypte donna une impulsion à la création d’une collection égyptienne. La rencontre qu’il fit en 1911 de l’archéologue et marchand français Daninos Pacha devait être déterminante pour l’acquisition d’œuvres destinées à donner de la société égyptienne, et de ses croyances religieuses ainsi que funéraires un panorama le plus large possible.

Pendant une courte période, Raoul Warocqué avait également soutenu les fouilles de l’archéologue à Héliopolis, mais les résultats ne s’étaient pas révélés à la hauteur des promesses. Depuis lors, la volonté d’enrichir le propos a ouvert de nouvelles perspectives au développement de la collection: par exemple à travers les thèmes des vecteurs du savoir, des industries et des techniques prédynastiques, de l’évolution des techniques céramiques, etc. Des efforts ont également été consentis pour illustrer des périodes de la civilisation égyptienne encore mal représentées.

Depuis la création du musée, les cultures périphériques du bassin méditerranéen et le Proche-Orient sont au cœur des préoccupations. Aux témoignages des religions auxquels Raoul Warocqué était jadis sensible s’est ajouté une diversification des thèmes et des régions: Iran, Irak, Syrie, Turquie, Nord de l’Afrique. L’axe central privilégie les échanges interculturels mais n’exclut en aucune manière d’autres approches. Ceux-ci sont surtout sensibles à travers la céramique ancienne et islamique, charnière entre l’Extrême-Orient et l’Europe. Ainsi, les civilisations du Proche-Orient sont un pont entre deux univers et contribuent à la compréhension de l’histoire.

Antiquités égyptiennes au Musée royal de Mariemont

Cette publication est un catalogue raisonné, mais aussi un très beau livre illustré en couleur. Des photos de détails révèlent la beauté et l’intérêt des objets comme des matières. La collection, qui comprend plus de 250 objets, est approchée de manière thématique. Des chapitres sont consacrés à la sculpture, aux objets cultuels, aux amulettes, aux objets de la vie quotidienne, aux récipients, à l’équipement funéraire, etc. 

Choix d’œuvres du Musée royal de Mariemont : Egypte

C. DERRIKS

Choix d’œuvres du Musée royal de Mariemont : Egypte

1990. 108 p. : ill. ; 23 cm.
(Choix d’œuvres, n°1)

« Mémoires d’Orient. Du Hainaut à Héliopolis »


Sous la plume d’une vingtaine d’auteurs, les multiples rapports entre le Hainaut et l’Orient sont abordés dans le détail. Le catalogue reprend également la notice de chaque objet présenté dans l’exposition.

Pharaons noirs. Sur la piste des Quarante Jours.


14 octobre – 31 décembre 2006.
(Coordination: M.-C. BRUWIER)

Nous informons nos visiteurs qu'un portique de sécurité est installé au Musée. Prévoyez votre temps de passage sous celui-ci.

+

Nouvelles consignes de sécurité concernant les sacs et les manteaux. Tenez-vous informé!


Jeudi 19 décembre à 10h30 - Ikebana, art floral japonais. Pour en savoir plus...


Vendredi 20 décembre 2019 à 14h - Formation à la calligraphie japonaise - 6e séance. Pour en savoir plus...


Dimanche 19 janvier 2020 à 13h - Atelier origami. Pour en savoir plus...


Dimanche 26 janvier 2020 - Nouvel an Japonais. Pour en savoir plus...


Vendredi 31 janvier à 14h - Formation à la calligraphie japonaise - 1ère séance. Pour en savoir plus...


Dimanche 2 février à 10h30 - Visite de l'exposition Bye bye Future! pour le public individuel. Pour en savoir plus...


Dimanche 2 février à 14h - Vernissage de l'exposition Bye bye Future! pour les familles. Pour en savoir plus...