Print this page

 

L’un des aboutissements de la numérisation des collections est la mise en ligne de celles-ci. Actuellement présentées sous forme de bases de données, elles seront prochainement rassemblées permettant ainsi de naviguer dans les collections du musée de façon à découvrir ou redécouvrir les chefs d’œuvre de Mariemont.

 
Ces bases de données permettent également d’accéder à des réseaux plus important tels Europeana ou encore OAI. Ces deux fonds fonctionnent sur base participative; ainsi, chaque musée désireux de rendre sa collection disponible contacte les organisateurs de façon à apporter sa contribution au projet. Les avantages de telles mises en commun de patrimoine sont multiples. On pourra ainsi croiser les médias d’informations : confronter  l’objet en trois dimensions à une photographie, un média sonore ou visuel ; rassembler les objets provenant d’un même site, d’une même sphère intellectuelle…

Une autre possibilité est la création d’expositions numériques, ou couramment appelée virtuelle. Il sera dès lors possible de présenter des objets qui peuvent difficilement être exposés en raison de leur état de conservation ou de leur fragilité, ce qui est d’ailleurs le cas des dentelles et des autographes.

 

Actualités

Plusieurs fonds sont en attente de validation scientifique : la collection mérovingienne, la collection égyptienne…