|

Des arbres ...

Notamment...

 

Châtaignier (Castanea sativa)

Haut. 30 m; circ. 6,05 m (2005)

Planté vers 1760-1780

Le beau-frère de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche, Charles de Lorraine (1712-1780), nommé gouverneur des Pays-Bas autrichiens, prend à ce titre possession du château de Mariemont. Son premier séjour date, semble-t-il, de 1751. Il a soin de faire reconstruire le château, détruit par les troupes françaises et par des années d’abandon. L’aménagement des jardins et du parc débute en 1756-1757.

Charles de Lorraine est passionné de chasse et fait remettre en état le domaine, destiné à l’exercice de ce sport et à l’exploitation forestière. Chaque année, on procède à des plantations massives. Ainsi, en 1767, Charles de Lorraine achète notamment 400 marronniers d’Inde et, en 1772, 536 châtaigniers. Seuls de très rares arbres du parc témoignent encore de cette période: le majestueux châtaignier de plus de 6 mètres de tour planté derrière le second étang depuis l’entrée du parc, ainsi que l’extraordinaire marronnier situé près du mur du domaine, avoisinant les ruines du palais de Charles de Lorraine.

Les préoccupations cynégétiques ont présidé au choix des plantations dans le parc à cette époque: les arbres dont les fruits sont appréciés du gibier (chêne, hêtre, marronnier, châtaignier) sont privilégiés. Tout gibier y est alors chassé : le cerf, la biche et le faon, les sangliers et les chevreuils, de même que les lièvres et les lapins. Quant au gibier à plume pris au filet, il comptait des faisans, des perdreaux, des bécasses, des grives et des alouettes.


Cèdre du Liban (Cedrus libani)

Haut. 38 m; circ. 6,35 m (2005)

Planté avant 1850

La plupart des cèdres qui ornent les parcs et jardins d’Europe, sont originaires du Liban ou de l’Atlas (principalement du Maroc). Les premiers sont connus depuis bien longtemps, alors que les seconds ne sont introduits en France qu’en 1839. Ces conifères, au port majestueux, furent mis à la mode par Joséphine de Beauharnais qui en planta un à Malmaison à l’annonce de la victoire de Marengo (1800: victoire de Napoléon Ier sur les Autrichiens).

Leurs formes élégantes et leur feuillage persistant (des aiguilles d’un vert qui tire sur le bleu) en font des ornements très appréciés dans les parcs paysagers à l’anglaise. Leur bois odorant et imputrescible est recherché depuis l’Antiquité. Ce cèdre, planté vers le milieu du XIXe siècle, a donc vu passer Arthur Warocqué et son épouse Mary, en frac et en robe à crinoline; leurs enfants ont dû jouer à ses pieds.

Le cèdre du Liban du parc de Mariemont, l’un des premiers plantés en Belgique, a fait en 2007 l’objet de mesures exceptionnelles de conservation pour assurer sa pérennité.

Nous informons nos visiteurs de la fermeture exceptionnelle du Musée du samedi 14 mars au dimanche 19 avril inclus

+

Espace muséal, bibliothèque, Atelier du livre et Terrasse de Mariemont fermés.
Visites et activités reportées.
Parc fermé.
Merci de votre fidélité et de votre compréhension.


La Culture à la maison Culture.be vous présente des initiatives en Fédération Wallonie-Bruxelles qui permettent un accès à la culture de chez soi. Restons chez nous. Prenons soin de nous et des autres. #lacultureàlamaison


 

 

Mariemont recrute ! Le Musée royal de Mariemont ouvre un poste de Gradué administratif au sein du Service Infrastructures et Ingénierie (H/F/X) pour un CCD de 2 ans. Parmi les tâches et responsabilités : veiller à la maintenance et à la performance des infrastructures, des installations et du matériel technique, coordonner la préparation et la réalisation des expositions permanentes et temporaires sur le plan technique, gérer les ressources financières et matérielles du Service, etc. Candidature jusqu'au 21 avril 2020. Consulter le profil de fonction