|

 

Trésor? / Trésor!

Archéologie au cœur de l'Europe

10.05.2014  -  30.11.2014

2014 : L'année de L'archéologie en Wallonie!

2014 sera l’année de l’Archéologie en Wallonie. Dans le cadre de l’appel à projets mené par le Service public de Wallonie, le Musée royal de Mariemont, fort de ses collections d’archéologie régionale et de son expertise scientifique et didactique en la matière, propose une exposition consacrée à l’archéologie de nos régions au cours de ces 25 dernières années.

Le Hainaut, au cœur de l'Europe, est un territoire qui a, de tous temps, été traversé par de multiples communautés culturelles, lesquelles dépassent largement ses limites administratives actuelles. En associant des objets  hainuyers, la plupart découverts ces vingt-cinq dernières années, et des objets issus d’une autre région du Nord-Ouest européen, l'exposition piste et décrypte les échanges, appropriations, inspirations, acculturations, coexistence et mixité... Toutes les périodes sont envisagées, depuis la Préhistoire à nos jours.

Le visiteur pourra aussi comprendre comment et pourquoi l'archéologie, discipline humaniste par excellence, s'intéresse à tous les témoignages: le trésor de l’archéologue, ce sont bien sûr les objets, parfois prestigieux, parfois beaucoup plus quotidiens,  mais aussi toutes les données qui lui permettent d'interpréter ses découvertes et de les livrer à ses contemporains.

Un voyage de trésors en trésors, précieux, quotidiens, émouvants, surprenants, insoupçonnés, ... toujours pleins d'humanité.

 

Dès son arrivée aux portes du Domaine de Mariemont, le visiteur est accueilli et guidé vers l’exposition. Son parcours est jalonné d'agrandissements de photographies de fouilles menées par le Musée, seul établissement scientifique de la Communauté française, à différentes époques.

 

Laissant le visiteur se forger sa propre opinion, d’éminents chercheurs proposent des éléments de réponse à ces questions:   « Pourquoi l’Histoire ?"  "Pourquoi l’archéologie ? » Chacun donne son point de vue, laissant le visiteur se questionner et, au fil de son parcours,  formuler ses propres réponses.

 

-

Au deuxième étage, le visiteur est immergé au cœur de l'Europe: le Hainaut et de ses régions limitrophes, un territoire exceptionnel par sa situation, ses richesses géographiques, les réseaux dont il est parcouru et les ressources naturelles qu'il recèle.

En suivant la ligne du temps, le visiteur est invité, pas à pas, à se pencher sur un objet tiré des fouilles de ces vingt-cinq dernières années et un objet parent, qui illustre ce qui se faisait au même moment ailleurs. S'agit-il d'objet aux lignes, à la structure, à l'esprit semblables, témoignant d'échanges culturels ? Ou plutôt de pièces variées, sorte de variations sur le même thème, voire totalement différentes? Le visiteur pourra associer à ces objets un contexte spatial, temporel, culturel et technique tout au long de son parcours vers le XXIe siècle.

Echange, passage, inspiration, commerce, partage, conflit, syncrétisme, acculturation, mixité, coexistence, limites symboliques et techniques,… autant de concepts aussi mis en lumière grâce de nombreuses cartes.

Des thèmes transversaux sont abordés sur les passerelles, chacune avec son ambiance particulière, que ce soit celle des sites, synonymes de l'âpreté du travail extérieur, de la dynamique des équipes de scientifiques sur place ou celle des recherches minutieuses, patientes, intenses et solitaires au laboratoire. Pourquoi l’homme, depuis toujours, a-t-il investi l’espace et la matière ? Comment l'archéologue donne-t-il du sens à ce qu'il découvre? Les villes se sont-elles créées et développées de la même manière? Et finalement, pour un archéologue, c'est quoi une belle découverte?

-

Eric Dederen, Inven/terre, Bruxelles, 2011© MRM – M.L.

Comment les vestiges de notre époque pourraient-ils être interprétés par les archéologues du futur ? Les travaux d’artistes contemporains explorant le basculement des objets quotidiens dans l’oubli et donc leur potentiel message archéologique à venir sont présentés dans la dernière salle de l’exposition du deuxième étage, invitant à rejoindre la galerie de la Réserve précieuse.

-

Dans cet espace du rez-de chaussée, "Archéologie de l’Imaginaire" plonge le visiteur dans le domaine des histoires racontées. Livres, objets et installations de plasticiens témoignent.

 

 

--> Une Publication :

En collaboration avec les Éditions Safran, Mariemont édite et publie un ouvrage scientifique, conçu comme un guide de l’exposition accompagnant le visiteur pendant sa visite et lui permettant ensuite d’approfondir les thématiques essentielles de l’évènement. Archéologues, chercheurs, Professeurs des Universités et spécialistes de chaque thématique ont collaboré à cet ouvrage sans concession sur la qualité et l’actualité scientifique du propos. L’ouvrage se veut toutefois accessible, avec des textes clairs et concis et de nombreuses illustrations de qualité.

Dans la première partie, intitulée «L’œuvre du temps», le lecteur pourra découvrir une douzaine de contributions se rapportant à chacune des périodes abordées dans l’exposition, partant d’un objet-clé, le contextualisant et mettant en évidence ses spécificités spatiales et chronologiques. // Dans la seconde partie de l’ouvrage, «Trésors d’Humanités», les objets et les sites sont le point de départ pour nous emmener à la découverte des voies d’interprétation qui contribuent à la compréhension des faits du passé: sciences de la terre, imagerie et cartographie, expérimentation, étude de l’artisanat, du bâti, des archives, de l’iconographie... Volontairement, les faits mis en évidence ne sont pas ceux que l’imaginaire collectif qualifie de trésors: aiguisoirs, fossé, rebuts d’artisanat, topographie, ... Tous ces éléments constituent un ensemble d’informations essentielles, pourvu que les bonnes méthodes soient utilisées.

Nous informons nos visiteurs qu'un portique de sécurité est installé au Musée. Prévoyez votre temps de passage sous celui-ci.

+

Nouvelles consignes de sécurité concernant les sacs et les manteaux. Tenez-vous informé!


L’exposition temporaire « Collections invisibles » s'est installée dans les collections permanentes, au sous-sol et au 1er étage. En nous plongeant dans la pénombre, elle modifie nos perceptions habituelles des espaces et des objets. 


 

 

L'exposition "documentation céline duval" ouvre ses portes ce weekend! Elle s'intègre dans la programmation ARTour 2017 "collecte, collection, collectionneur : un monde à soi". Pour en savoir plus...


 

 

Découvrez au CHU Charleroi l'exposition "L'écriture : un trait de génie" (23/03 au 24/09/17)

Un dossier pédagogique à l'attention des enseignants est disponible en téléchargement

Pour en savoir plus


 

 

Bientôt : Cycle de conférences "De l'ombre à la lumière. Aspects méconnus de Raoul Warocqué" Pour en savoir plus...


Stages d'été: le programme est disponible! Pour en savoir plus...


Jeudi 29 juin de 19h à 21h - Apéro censuré. Pour en savoir plus...


Dimanche 2 juillet à 11h - Visite de l'exposition Collections invisibles pour le public individuel. Pour en savoir plus...


Dimanche 2 juillet à 14h30 - Activité pour les familles Cachez cet objet que je ne saurais voir...Pour en savoir plus...


Mercredi 5 juillet à 14h30 - Activité pour les familles Dragon, tigre, tortue...Pour en savoir plus...


Samedi 8 juillet à 14h: Atelier Découverte de la Voie du théPour en savoir plus...


Dimanche 16 juillet à 14h:  Cérémonie du thé. Pour en savoir plus...